Combattre les idées reçues

Les maisons bien isolées ont des parois très épaisses

Quand on pense maison bien isolée ( BBC, passive,…), on a parfois tendance à imaginer des murs très épais, pour ne pas dire… trop épais.
Plutôt qu’un long discours comparez par vous-même :

Paroi Ossature bois + isolant  laine de bois + isolant extérieur fibre de bois

Paroi BBC bois

 

 

 

Une épaisseur de 30 cm ( épaisseur standard depuis des années) pour un R de 6.27, gage d’une excellente isolation thermique et phonique.

Paroi Bloc Béton + isolant Intérieur PSE + Isolant Extérieur PSX

Paroi traditionnelle

 

 

 

Une épaisseur de 40 cm pour un R de seulement 4,27, …insuffisant en BBC


Un bâtiment ossature bois résiste mal au feu

Plusieurs études sérieuses (CSTB,…) menées ces dernières années prouvent une bien meilleure résistance au feu d’une maison bois par rapport à une maison traditionnelle en béton et isolant minéraux.

Le bois, malgré son caractère inflammable, présente de nombreux avantages en cas d’incendie :
– Il ne se déforme pas sous l’action de la chaleur et continue à assurer son rôle structurel.
– Il n’émet pas de gaz toxique.
– Son comportement est prévisible face au feu.
Par opposition, le métal des armatures du béton armé fond rapidement, le béton éclate sous l’effet de dilatation, les matériaux
plastiques dégagent de fortes émanations toxiques.
La construction ossature bois est, au même titre que les autres modes constructifs, soumis à
une réglementation incendie. Une législation claire permet d’utiliser le bois en toute sécurité
dans les bâtiments individuels, collectifs et accueillant du public. (DTU bois-feu88)


Il n’est pas possible de construire en bois des bâtiments de plusieurs étages

Des immeubles d’habitation de 6 niveaux ( R+5) ou de bureaux de 7 niveaux (R+6) ont déjà été réalisés en France.
Toutes les études et garanties ont bien sûr été prises, y compris au niveau des normes anti-sismiques.
Le bois, plus souple que le béton résiste bien mieux aux séismes.


Un bâtiment écoconçu est plus cher qu’un bâtiment traditionnel

A performance thermique équivalente, il n’y a pas de différence de coût entre l’utilisation de matériaux traditionnels et de matériaux biosourcés.
Pire, pour atteindre une performance thermique élevée, une construction traditionnelle sera généralement bien plus onéreuse : multiplication des couches d’isolants et de systèmes de chauffage/refroidissement.
A contrario, l’utilisation de matériaux différents et la prise en compte dès la conception d’objectifs thermiques stricts permettra de minimiser le coût final de la construction, aussi bien en phase chantier que durant toute la vie du bâtiment : conception bioclimatique, matériaux performants au froid comme à la chaleur estivale,…

Avec Domebio, vous aurez la certitude d’une maitrise totale de votre budget, sans mauvaises surprises.


Les maisons très isolées sont comparables à des bouteilles « thermos »

Les détracteurs des maisons saines, durables ou écoconcues aiment à faire croire qu’une forte isolation thermique équivaut à vivre dans une maison ou l’air circule mal ou dans laquelle il n’est pas possible d’ouvrir les fenêtres quand on le souhaite sous peine de faire chuter la température intérieure.
Il n’en est rien, bien au contraire.
La ventilation intérieure des maisons fortement isolées est particulièrement soignée et gérée évitant ainsi les entrées d’air froid parasite.
La qualité de l’air intérieur y est bien meilleure, notamment par l’absence de matériaux pourvoyeurs de COV* et polluants divers.
Et comme dans toute habitation, il est recommandé d’ouvrir portes et fenêtres en fonction des besoins des occupants, qu’il s’agisse de l’aération matinale, toute l’année, ou du plaisir estival de dormir fenêtre ouverte.